Ce mois ci :
Décembre 2002
Numéro 108



Compte-rendu du 1 er colloque Lorhistel
Nancy - 21 et 22 novembre 2002
Coup de chapeau !

Il y a " événement " et " événement " ! Incontestablement, le premier colloque historique régional est à classer dans la catégorie des véritables événements. Organisé par LORHISTEL - à l'initiative et sous la houlette de Claude Pérardel, son président -, ce colloque s'est tenu les 20 et 21 novembre derniers à Nancy, dans une salle de l'Hôtel de Ville, à deux pas de la prestigieuse place Stanislas. Plus de 100 réponses de personnes intéressées sont parvenues aux organisateurs. Durant les deux jours, plus de 65 participants ont suivi les travaux et 30 communications ont été présentées. Le succès a été tel que l'édition des actes nécessitera trois Cahiers de LORHISTEL.
De plus, une belle exposition de reproductions de photos et documents anciens a complété l'ensemble. Toutes axées sur l'histoire des Postes et des Télécommunications en Lorraine - caractère régional oblige - les communications étaient riches et diverses. Ainsi, toutes les périodes ont été traitées, du Consulat (Le traité de Lunéville et le télégraphe Chappe) à nos jours (La conduite du changement à France Télécom).
Un après-midi presque complet a été consacré à la seconde guerre mondiale. Les évocations des différentes parties de la Lorraine (Meurthe-et-Moselle, Meuse, Moselle, Vosges), tout comme celles des différents secteurs d'activité (Chèques postaux, garage-atelier, ambulants, centre de tri, téléphone manuel et automatique, annuaires, télégraphie, travail en direction...) ont alimenté les travaux. Les points de vue des acteurs de tous les niveaux hiérarchiques (de l'auxiliaire au directeur départemental ou régional) ont été entendus. L'aspect social et associatif y a également trouvé sa place (présentation et historique de diverses associations). Enfin, il est à relever que la très grande majorité des interventions avaient pris la forme de témoignages, ce qui leur a donné un caractère d'authenticité et un aspect profondément humain.
Si l'on ajoute à tout cela les excellentes conditions de l'accueil et des travaux, l'ambiance chaleureuse et amicale, tous les ingrédients d'un franc succès étaient réunis. Il fut bien au rendez-vous ! Nul doute que cette initiative ne restera pas sans suite et qu'elle servira d'exemple.
Harry Franz
 

 

 

 













 

 

 

 

 


Le secrétariat du Père Noël fête ses 40 ans !

" Cher Père-Noël… ", depuis 1962, c'est ainsi que commence les quelques 875 000 lettres réception-nées au centre de tri de Libourne (Gironde) qui est devenu la poste restante du Père-Noël pour les enfants du monde entier. L'année dernière, des enfants de 94 pays différents ont écrit à l'homme le plus célèbre de la planète.

En effet, c'est en 1962 que l'opération fut lancée par le ministre des PTT de l'époque, Jacques Marette. Il avait confié la rédaction de la carte-réponse à la psychanalyste et pédiatre réputée, Françoise Dolto, qui était sa sœur (la mère également du chanteur Carlos). La Poste et son centre de tri de Libourne furent choisis pour sous-traiter les précieuses lettres. Le centre de tri avait reçu quelques 2 000 lettres (vœux, commandes ou messages d'espoir).

Pour cette année 2002, le secrétariat du Père-Noël qui fête ses quarante ans, a ouvert ses portes le 24 novembre et les refermera le 25 décembre et jusqu'au 6 janvier pour le courrier électronique (www.laposte.fr). L'événement, attendu avec impatience par les enfants, est pris très au sérieux par l'homme à la barbe blanche, c'est pourquoi, il a recruté une soixantaine d'assistantes multilingues, pendant cinq semaines, pour trier, dépouiller et répondre à son impressionnant courrier. Il faut même parfois enquêter pour retrouver la trace du destinataire qui n'a pas toujours indiqué clairement son adresse. En 2001, le Père-Noël avait reçu près de 875 000 lettres et 30 000 courriers électroniques. Plus de 9 millions de plis en quarante années ! De plus, toutes les lettres et mails reçus avant le 20 décembre, recevront une carte-réponse en forme de toise.

Pour lui écrire, rien de plus simple, il suffit de déposer dans n'importe lequel des 17 000 bureaux de Poste votre courrier. Il sera acheminé jusqu'à l'atelier courrier de Libourne. Cet atelier est divisé en quatre bureaux :


  • le 1er a en charge les 23 000 lettres collectives des classes maternelles et CP ;
  • le 2e se charge d'environ 5 000 lettres en provenance de l'étranger (les plus nombreuses sont originaires d'Europe de l'Est, Russie en tête, de la Belgique, d'Allemagne, des Etats-Unis, d'Amérique du Sud, d'Afrique francophone, de Chine et du Japon) ;
  • le 3e s'occupe des courriers électroniques en forte hausse (800 à 2 000 messages quotidiens) ;
  • le 4e traite les quelques 850 000 lettres envoyées de toute la France à titre individuel. Et elles ne sont pas toujours envoyées par des enfants ; quelques adultes espèrent que le Père-Noël réalisera un de leur vœu !

Vous pouvez envoyer des lettres de toutes les formes et de toutes les tailles (en 2001, une carte de 3 m de haut à été reçu à l'atelier courrier, et il y a trois ans, c'est un papyrus long de 66 m que le grand-père jovial a découvert !). Le légendaire barbu ne reçoit pas toujours des commandes de cadeaux, au contraire, pour la plupart, ces messages renferment des confidences, des vœux ou des questions particulières : " T'appelles-tu comme je l'ai lu dans un livre "Marcel Noël" et ta femme Germaine ? ".

Le Père-Noël a encore de beaux jours devant lui et son atelier de Libourne travaille avec tout son cœur pour satisfaire tous ceux qui prendront leur plume.

" Bonjour Mr papa Noël, j'éspère que tu vas bien, même si je sais que pour toi, il fait très froid ; mais surtout habille-toi bien, met ton écharpe, ton gros pantalon rouge, ton bonnet blanc et ton gros pull sinon tu vas être malade. Tu es venu me voir à noël et tu m'a donné un gros nounours, je voudrais que tu reviennes encore me voir pour te faire un gros bisou et pour avoir de la peinture. Je t'aime beaucoup, et j'ai été gentille. Un GROS bisou pour toi ".
Ivannah, 3 ans, France.

" Cher père noël !
Cette année, je ne veux qu'une seule chose. Je souhaiterais que ma grand-mère reste en bonne santé et quelle ne tombe pas malade ainsi que ma famille. À oui, je voudrais une autre chose. Que tout les handicapé et malade du cancer… guérisse ainsi qu'il n'y est plus jamais de guerre sur terre et que tous le monde soit heureux et joyeux pour passé un bon noël ! Voilà ce qui me ferais le plus plaisir ! "
.
Valentine, 10 ans, France.

Deux lettres extraites de l'ouvrage de 120 pages, Les plus belles lettres au Père-Noël aux éditions Stock et La Poste, qui recense les 40 ans du secrétariat. Vendu au prix de 15 €, une partie des bénéfices sera reversée à la Fondation pour l'Enfance.

 



Musée de la Poste de Caen
Expo-animation : "La lettre au Père Noël"

Le Musée de La Poste de Caen organise la traditionnelle exposition-animation sur " La lettre au Père Noël ".

Elle accueillera plusieurs centaines d'enfants qui viendront déposer leur lettre au Père Noël qui les accueillera en personne jusqu'au 20 décembre 2002 !

 






Musée de la Poste en Roussillon
Deux expositions exceptionnelles

Avant sa fermeture annuelle le 15 décembre 2002, le Musée de La Poste en Roussillon propose deux expositions cartophiles et philatéliques exceptionnelles : " Le facteur et ses métamorphoses " et " Les transmissions ".
L'exposition " Le facteur et ses métamorphoses " est une exposition cartophile et philatéliques qui retrace l'épopée et l'évolution du facteur à travers les époques. C'est en 1638 que l'on trouve la première mention du facteur. Le facteur est symbole de la Poste, son rôle de messager lui confère une grande importance. Ce personnage souvent moqué, toujours attendu, a inspiré les chansonniers, les peintres, les fabricants de cartes postales et les dessinateurs de bandes dessinées.
La deuxième exposition, intitulée " Les transmissions ", est composée d'une collection riche et exceptionnelle de cartes postales anciennes représentant les transmissions durant les guerres, dans les armées françaises mais aussi étrangères. Ces cartes postales retracent également l'évolution des transmissions au fil des combats. Cette exposition cartophile est complétée par une présentation de téléphones militaires anciens.
Ces deux expositions sont présentées au Musée de La Poste en Roussillon du 15 novembre au 15 décembre 2002, du mardi au vendredi de 10 h à 12 h et de 14 h à 17 h, lundi et samedi de 14 h à 17 h.

Contacts : Tél. : 04 68 39 34 90 -
Courriel : musee.poste.amelie.66@wanadoo.fr

 

 

 


Le Musée Postal des Anciens Ambulants de Toulouse accueille

Le musée postal des Anciens Ambulants de Toulouse accueille - dans un de ses wagons - le musée des Transports, des Communications et du Tourisme de Toulouse, pour une exposition temporaire à l'occasion du Printemps des Musées et des Journées du Patrimoine 2002.
Ce musée , en effet, a perdu son autobus aménagé pour exposition itinérante, lors de l'explosion de l'usine AZF, septembre 2001 et ses locaux ne lui permettent pas de recevoir le public.
Alain Le Pestipon : " Nous lui avons donc proposé un hébergement de remplacement ".

Contacts
: 70 rue Pierre Cazeneuve - 31200 Toulouse -
Tél./Fax : 05 61 13 44 46

 

Histoire de la Poste
"De l'administration à l'entreprise"
- sous la direction de Muriel Le Roux -

Les relations de la Poste avec le public ont évolué au fil du temps, allant du singulier au plus grand nombre, du monarque à l'usager, puis au client. D'un service de transmission de l'information à la solde du pouvoir royal, universitaire, urbain, marchand, on est passé à une administration chargée de la transmission des informations écrites, puis du transport des objets, et enfin à une entreprise gérant l'épargne et les fonds populaires. Par cette vocation de service public qui, progressivement au cours des XIXe et XXe siècles, a couvert l'ensemble du territoire national, la Poste est bien une administration. Elle a assuré l'égalité de traitement des usagers partout en France, le respect du secret privé, elle a participé à l'aménagement du territoire ainsi qu'aux missions de défense et de sécurité de l'État.
La Poste intéresse l'historiographie française dans toute son actualité. Les problématiques en jeu relèvent de l'histoire de l'administration et de la fonction publique, donc d'une histoire politique, mais aussi de l'histoire sociale et économique, d'une histoire des flux financiers, de l'innovation technique, des échanges, du commerce ou de la colonisation…

Parce que l'histoire de la Poste est une histoire des faits et de la vie quotidienne, elle doit faire appel à tous les types d'archives. Cet ouvrage tente d'écrire l'histoire de cette institution à travers des sources originales.

Infos : 192 pages - 20 € -
Bon de commande à retourner accompagné de votre règlement aux
Éditions Rue d'Ulm
46 rue d'Ulm
75005 Paris

 

Fl.1 numéro de feuille
Fl.2 repère électronique

Les essais de marquage des encres
fluorescentes et phosphorescentes
- Un recueil de Jean Renard -

À la fin des années 50, le Ministre et les dirigeants de La Poste et des Télécommunications, devant l'augmentation du volume du courrier à traiter, n'envisageaient pas de décupler à l'infini le nombre d'employés à des tâches manuelles telles que le tri et l'oblitération. Ils envisageaient également la possibilité d'acheminer le courrier selon plusieurs vitesses. Ils imaginèrent, à l'aide d'un marquage particulier sur les timbres et les enveloppes, la possibilité de faire effectuer ces opérations par des machines. Les opérations de tri sont maintenant automatisées dans les centres de tri, grâce au codage des adresses et de la distribution sur les enveloppes. Le repérage des timbres sur les enveloppes, un peu moins urgent, a débuté plus tardivement. Jean Renard a paru utile d'informer les philatélistes, dans ce recueil, des recherches, des résultats et des difficultés techniques rencontrés lors des essais.

Ce recueil concerne les essais effectués au CNET, au Service de la Recherche et Mécanisation Postale, puis dans les Ateliers des Timbres-Poste (ATP) à Paris boulevard Brune et à Périgueux, et dans l'industrie privée. 45 pages tout en couleur.

Contacts : Jean Renard - 26 allée des Roses - 37270 Montlouis-sur-Loire -
Tél. : 02 47 45 19 15 - Port. : 06 77 70 30 16
Courriel : renardjcam@aol.com

 

Voir le sommaire
du numéro précédent

   


Actualités



   


Accueil