Ce mois ci :
Janvier 2003
Numéro 109




14 e colloque historique de la Fnarh
Nous débuterons l'année 2003 avec deux nouvelles communications qui vous seront présentées à notre prochain colloque :
- " Le magasin central de la direction des transmissions du réseau national à Châteauroux " d'Yves Ramadier
- et Monsieur Serra, italien, qui vous présentera son intervention mais dont nous ne connaissons pas encore le titre.
Nous rappelons que sur 22 textes prévus, seuls 11 nous sont parvenus au secrétariat. Il devient urgent de nous faire parvenir votre communication afin de pouvoir vous présenter de façon convenable les actes du colloque tant attendus.
Le dossier d'inscription-séjour vous sera adressé en même temps que la FNARH Info de février 2003.
 



Projet de Mécènentreprise pour la tour Chappe de Baccon

La Revue de la Chambre de Commerce et d'Industrie Informations économiques du Loiret, d'octobre 2002, a confirmé à l'ARH P & T Centre " Le prochain projet de Mécènentreprise concerne la restauration du mécanisme articulé de la tour Chappe à Baccon ". Voici une bonne nouvelle qui confirme les démarches faites de l'ARH P & T Centre pour la conservation du patrimoine régional.
Un peu d'histoire… Sur un point haut en petite Beauce, Baccon possède la seule tour du télégraphe Chappe existant dans la région Centre et l'une des rares en France. Construite en maçonnerie en 1822, cette tour faisait partie de la ligne télégraphique reliant Paris à Bayonne qui comptait 110 postes. Ses stationnaires relayaient les informations entre Bucy-Saint-Liphard à l'est et Cravant à l'ouest. Aujourd'hui cette tour est restaurée : à l'intérieur 14 panneaux et une maquette au 1/10e de la machinerie permettent de découvrir le fonctionnement de la télégraphie aérienne.

 




Le verre et l'isolateur télégraphique :
Identification d'isolateurs par Jean-Pierre Volatron
Jean-Pierre Volatron collabore avec le Musée des Arts et Métiers de Paris pour l'identification de matériels que l'École Supérieure des Postes et Télégraphes a versés en 1920. Son domaine de prédilection est celui des isolateurs télégraphiques, ces petits objets en porcelaine ou en verre qui soutenaient les fils en haut des poteaux. Dans la Revue du Musée des Arts et Métiers, n°36 de septembre 2002, est publié un article abondamment illustré sur " Le verre et l'isolateur télégraphique ". Depuis les tout premiers supports de la ligne télégraphique de Paris à Rouen (1844), des poulies en porcelaine, jusqu'à l'isolateur " à oreilles " typiquement français, Jean-Pierre Volatron décrit les essais inaboutis de l'emploi du verre, puis la percée de ce matériau, au début du siècle, le verre supplantant totalement la porcelaine à partir de la première guerre mondiale. L'isolateur télégraphique est maintenant un sujet d'étude de l'archéologie industrielle… Dans la même revue, page 30, il est question (brièvement) du télégraphe Chappe, avec une photographie du mécanisme simplifié présenté au Musée des Arts et Métiers à Paris.
Contacts : Jean-Pierre Volatron - 371 route de Cléry - 45370 Dry - Tél. : 02 38 45 96 70

 







Centre de Recherche historique de la Poste en Dauphiné :
Nouvelle présidence

Madame Annie Arcis succède à Bernard Vallier qui présidait l'association depuis 1991. Nous souhaitons tous la bienvenue parmi nous à la nouvelle présidente.

Bernard Vallier avait organisé, en 1996, le bicentenaire de l'attaque du courrier de Lyon. Cette manifestation avait remporté un énorme succès.

 

 


Projet de site du Musée au lieu-dit "La Croix d'Hins" :
Avancement des travaux

Comme annoncé dans la FNARH Info n°107 de novembre, Monsieur Robert Chapuis nous présentera sa communication concernant les LGD et notamment l'intervention US. À ce sujet Philippe Marsan, adhérent à la FNARH, nous signale qu'actuellement il travaille en la ville de Marcheprime, en Gironde, sur un site du Musée au lieu-dit " La Croix d'Hins "
En effet, à la même époque, 1917-1918, les USA y construisirent un grand centre PTT télégraphique hertzien, le poste Lafayette. On pourrait dire que la TSF c'était aussi des télécommunications à longue distance. Sur le site de Croix d'Hins, il est envisagé un musée souvenir à la fois de la TSF-PTT et de l'aviation puisque cet endroit connut la vie d'un aérodrome de 1908 à 1914.

 




Exposition au Musée de la poste de Caen du 18 / 1 au 10 / 5 :
"Le prêt-à-poster, un nouvel art de communiquer"

Depuis 1997, La Poste contribue au développement du patrimoine local en offrant la possibilité de personnaliser des séries limitées d'enveloppes pré-timbrées ou prêts-à-poster. Cette personnalisation concerne aussi bien des mairies, des musées, des entreprises, des institutions que des associations.
Les prêts-à-poster illustrent ainsi un patrimoine touristique ou artistique ou des manifestations à caractère économique, culturel, sportif ou associatif. Objet de correspondance, le prêt-à-poster devient un objet de collection. Mais il représente surtout un nouvel art de communiquer, offrant la possibilité d'envoyer son message dans une enveloppe illustrée. L'exposition présente un florilège des prêts-à-poster de Normandie et d'ailleurs.
À l'occasion de cette exposition, la Société d'histoire de La Poste et de France Télécom en Basse-Normandie, édite un prêt-à-poster présentant une œuvre exposée au Musée de La Poste de Caen.
Contacts : Yves Lecouturier, directeur - Musée de la Poste de Caen - 52 rue Saint-Pierre - 14000 Caen -
Tél. : 02 31 50 12 10 - Fax : 02 31 86 33 38 -
Courriel : musee.poste.caen@wanadoo.fr

 



Le recueil de poèmes pour ranimer le rêve
de Joël Conte

Joël Conte, sociétaire de la Société des Poètes Français et agent de France Télécom, nous propose son ouvrage Le recueil de poèmes pour ranimer le rêve aux éditions New Legend.
Les illustrations sont de Nicole Durand, la préface de Maggy de Coster.
9,20 € l'unité, frais de port 1 € (gratuit pour deux achats et plus).
Contacts : Joël Conte - 21 rue Robert Degert - 94400 Vitry-sur-Seine -
Tél. : 06 08 98 67 02 - Fax : 01 46 70 92 53 -
Courriel: joel.f.conte@wanadoo.fr

 

Instituts d'histoire sociale CGT des Cheminots, de la Métallurgie, des PTT et des Mineurs

Le 31 janvier 2002 avait eu lieu une conférence-débat sur les camps d'internements en Afrique du Nord, de 1939 à 1944, où ont été emprisonnés de nombreux syndicalistes CGT.
L'IHS CGT PTT vient de nous adresser un recueil d'une quinzaine de pages. Ne les oublions pas ! Des centaines de syndicalistes CGT internés dès 1939 dans des camps en France et en Afrique du Nord.
Pourquoi ces camps ? Quel lien avec la politique de la IIIe République et de Vichy ? Qui étaient ces internés ? Pourquoi l'étaient-ils ? Que nous ont-ils légués ? C'est pour répondre à ces questions que quatre instituts d'histoire sociale de la CGT Cheminots, Mineurs, Métallurgie et PTT avaient organisé une conférence le 31 janvier 2002, au siège de la CGT. Madeleine Quéré, militante CGT présentait cette conférence. Une exposition de nombreux documents (cartes, panneaux, documents historiques).
Parmi les présents :
§ les présidents ou secrétaires des Instituts, Claude Marrache, Achille Blondeau, Hubert Doucet et Serge Lottier ;
§ Michel Delugin, secrétaire général de Libération nationale PTT ;
§ Georges Frischmann, Maurice Gastaud, anciens résistants ;
§ des amis des PTT, de la RATP, des Métallos, des Mineurs, des Cheminots… ;
§ une représentante de la Bibliothèque historique des PTT.

 

- Jean Suzanne -

Un Postier traverse le XXe siècle
autobiographie par Jean Suzanne

Un Postier traverse le XXe siècle
est l'histoire d'une vie écrite à 80 ans par Jean Suzanne, un habitant du quartier Soupetard à Toulouse. Ces mémoires retracent un parcours très particulier marqué par l'acharnement et le courage. Dès 9 ans, la maladie de Pott écarte de l'école, pendant deux ans, cet enfant chétif et à 15 ans, une rechute lui interdit définitivement toute poursuite de scolarité. C'est pourtant à cette période que la formidable volonté d'apprendre naît en lui. Plus tard, bien plus tard, Jean Suzanne va entamer le parcours universitaire du combattant. Mais tout d'abord, ses premiers témoignages viendront du milieu ouvrier dans lequel il a effectué, en pleine période des grandes luttes politiques et syndicales de l'avant-guerre, son apprentissage de coupeur en chaussures. En août 1938, après avoir pris quelques cours de mathématiques, le jeune ouvrier entre aux PTT à Paris comme auxiliaire et, sa titularisation en poche, il est muté comme receveur au Tech, dans les Pyrénées Orientales. Très vite, il crée l'Amicale des receveurs-distributeurs, qui rassemblera rapidement 3 500 postiers. Pendant quatre ans, en suivant des cours du soir, il va obtenir une capacité en droit.
Après des premiers contacts avec la JOC (Jeunesse Ouvrière Chrétienne), Jean Suzanne milite et s'investit à la CFTC, puis à la CFDT, à l'Amicale du NID (Défense des Prostituées) et à SOS Amitiés, avant de monter, à Toulouse, l'orchestre des PTT. En parallèle à toutes ses activités sociales et professionnelles, Jean Suzanne, toujours postier, conserve le goût des études et en particulier pour l'histoire. En 1956 un décret qui ouvre les universités aux non bacheliers, lui permet d'entamer un cycle de trois ans de préparation, en cours du soir, à l'examen d'entrée en faculté. Il y accède avec trente ans de retard en 1968 et, à 48 ans, il y obtiendra une licence ès-lettre […].
Après huit ans de labeur, le petit postier est reçu docteur d'État avec mention très honorable. Comment ne pas être touché par la foi, la vitalité et le dynamisme de ce personnage étonnant, qui, à 82 ans entreprenait, il y a peu, des études de violoncelle et qui publie lui-même Un Postier traverse le XXe siècle ?
Gérard Freyssenge - La Dépêche du Midi du 12.12.02
Contacts : En vente au prix de 15 € à la Librairie Siloë Jouanaud - 19 rue de la Trinité - 31000 Toulouse -
Tél. : 05 61 14 74 44


 

Histoire des Postes du Rhône - Lyon 1789-1939
par Yvette Mience


En 1789, la ville de Lyon possède deux bureaux de Poste :
§ La Poste Royale qui traite le courrier extérieur ;
§ La Petite Poste qui traite le courrier de la ville et de la banlieue.
En 1938, lors de l'inauguration de l'Hôtel des Postes, le service est assuré par 15 bureaux principaux et une quarantaine d'établissements secondaires BA, RAU, etc. Le bélinographe transmet images et documents en quelques secondes. C'est cette formidable mutation qui est développée dans ce tome II et à travers l'histoire de La Poste nous découvrons quelques facettes méconnues des événements qui ont marqué la période :
§ 1814 : le problème des monnaies étrangères dans les caisses publiques ;
§ 1830 : le suspense de la place des Terreaux terminé sans effusion de sang grâce à un inspecteur des lignes télégraphiques ;
§ 1834 : une révolution probablement évitée grâce à la clairvoyance de l'inspecteur de Nîmes et à son mémorable voyage à Lyon pour rétablir les communications Paris - Lyon. Les marcophiles trouveront en sus quelques reproductions de cachets inédits. 450 p - 50 cartes postales anciennes - 16 x 24 - Sortie ouvrage : avril 2003 - 28 € port compris.
Contacts : Éditions BELLIER - BP 3038 - 69394 Lyon Cedex 03 -
Tél. : 04 72 36 31 67
Chèque encaissé dès parution.


 


Voir le sommaire
du numéro précédent

   


Actualités



   


Accueil