Ce mois ci :
Février 2003
Numéro 110




Assemblée générale de la FNARH
Mardi 18 mars 2003 - Paris
À l'ordre du jour de l'assemblée générale figure le renouvellement du quart sortant 2003. Le conseil d'administration vous remercie de bien vouloir adresser vos candidatures.
 





 


25 janvier 2003 - Un apôtre du Social nous a quitté…

Décès de Djamel Nedjma, président fondateur de l'ATHA

Une nombreuse assistance a rendu un dernier hommage à Djamel Nedjma, né en 1948, cadre de La Poste, chevalier dans l'Ordre National du Mérite, Président-fondateur en 1985 de l'Association des Travailleurs Handicapés de La Poste et de France Télécom (ATHA).
Le but essentiel de l'ATHA est de " créer et maintenir l'esprit de solidarité et d'entraide, reconnaître et défendre les droits des travailleurs handicapés ". La cérémonie s'est déroulée au funérarium du Père-Lachaise à Paris dans une ambiance de simplicité et de solide amitié inter-associative et d'entreprise.
L'équipe de l'ATHA, les collègues, les amis de La Poste et de France Télécom, les responsables des COGAS, les présidents des associations du secteur solidarité et des autres secteurs, ainsi que Sylvie Bernuchon - représentant France Télécom, Georges Lefevre - DRH - et Raymond Llanés - représentant La Poste, Chantal Saillard - responsable des Affaires Sociales de La Poste et Hugues Nino accompagné de MM. Pons et Soulier de la DNAS… entourèrent l'épouse de notre ami disparu.
La FNARH réitère ses sincères condoléances à Madame Nedjma et à sa famille. Yves Lecouturier, président de la FNARH, était représenté par Jacqueline Clec'h, correspondante sociale honoraire qui entretenait des liens cordiaux et associatifs avec l'ATHA depuis le début.

 




Le téléphone portable fête son 100 e anniversaire !

Qui l'eut cru ? " À partir du 27 janvier 1903, les agents de police de Vienne (Autriche) seront dotés d'appareils téléphoniques portatifs ! En effet, la préfecture de police a décidé que chaque gardien porterait sur lui en permanence un appareil qui peut être branché sur des boîtes spéciales de raccordement installées dans les rues. Cette disposition leur permettra d'être en relation avec le poste central dans les plus brefs délais ".
Les essais s'étant avérés concluants, il serait intéressant de connaître l'utilisation qui en a été faite par la suite et si d'autres pays ont utilisé le même procédé. En France, on a connu les célèbres bornes d'appel au secours, disposées sur la voie publique. Une étude historique sur ce sujet serait la bienvenue.
Claude Pérardel - Source : Est Magazine n°199 du 02.02.03

 




Musée de la Poste de Caen


Le PAP de la Société d'Histoire de La Poste et de
France Télécom en Basse-Normandie

Le prêt à poster de la Société d'Histoire de La Poste et de France Télécom en Basse-Normandie est paru. Il est illustré d'une œuvre exposée au musée de La Poste de Caen. Il est vendu 1 € l'unité, 0,90 € au delà de cinq et 80 € le cent.
Cette parution coïncide avec l'exposition présentée au musée : " Le prêt à poster, un nouvel art de communiquer ". Contacts : Yves Lecouturier - Musée de La Poste de Caen - 52 rue Saint-Pierre - 14000 Caen
Tél. : 02 31 50 12 10 Fax : 02 31 86 33 38 -
Courriel: musee.poste.caen@wanadoo.fr

 

 



Le Musée du Facteur et de la Poste à Cosne-sur-Loire

Ouvert depuis 1994, le Musée du Facteur et de la Poste de Cosne-sur-Loire, en Bourgogne, est gérée par l'association philatélique locale. De vrais passionnés qui accumulent et sauvegardent de véritables merveilles. 55 m² avec les toilettes et une remise où l'on peut découvrir une étonnante collection de vélos et de tricycles. Le guichet de La Poste de Cosne-sur-Loire fut même, en 1980, le théâtre d'un hold-up où disparurent près de 600 000 F (91 469,41 €).
Le Musée est ouvert du lundi au samedi de 10 h à 12 h et de 15 h à 18 h ou sur rendez-vous.
Contacts : Musée du Facteur et de La Poste - Place de la Résistance - 58200 Cosne-sur-Loire
Tél. : 03 86 28 21 27 ou 03 86 28 71 02.
Est Magazine du 29.12.02

 

Exposition au Musée des Anciens Ambulants

Exposition : "Les premières fois qui ont fait Toulouse "

Une exposition, dont l'entrée est gratuite, se tiendra jusqu'au 16 février à Toulouse pour évoquer les premiers équipements publics de la ville. Par l'intermédiaire du Musée Postal des Anciens Ambulants, la FNARH y était représentée par des notices et une présentation de matériel au sujet :
du 1er télégraphe Chappe à Toulouse (1834) ; du 1er télégraphe électrique (1852) ; du 1er centre téléphonique (1889) ; du 1er bureau de Poste (1662) ; de la 1èreboîte aux lettres de quartier (vers 1840), mais on ne peut faire venir à l'exposition nos wagons-poste… On y renvoie les visiteurs.
Alain Le Pestipon
Extrait de l'article paru dans La Dépêche du Midi du 25.01.03 :
" L'espace EDF du Bazacle accueille une exposition intitulée " Les premières fois à Toulouse ". Cette expo aborde le thème de la ville avec un esprit original. Avec l'aide de stagiaires de l'école d'architecture, Maurice Foissac, professeur d'école d'architecture à Toulouse, a recueilli pendant deux ans des éléments inédits sur les innovations qui ont façonné Toulouse : des égouts au métro, en passant par les feux rouges, les poubelles, le téléphone, l'éclairage public, les trottoirs bitumés, les avions, les kiosques à journaux, le vélocipède, le club de rugby… Plus de 180 innovations sont ainsi présentées. Sous la forme originale d'un Rubik's Cube, chacune fait l'objet d'un texte court, dense et simple et est illustrée par des photos, des maquettes, des cartes postales anciennes. Une présentation vidéo complète l'exposition ".
Contacts : EDF-Bazacle - 11 quai Saint-Pierre -
Mardi au vendredi de 10 à 12 h et de 14 à 18 h.
Samedi et dimanche de 14 à 18 h.

 


Liaison postale de jour sur Latécoère (1935)

Exposition "Pierre-Georges Latécoère"

Vous pouvez retrouver l'histoire de Pierre-Georges Latécoère, de ses avions et de la Poste aérienne en visitant l'exposition réalisée par l'association Pierre-Georges Latécoère.
L'association est installée dans un immeuble qui fut le siège de la Société Latécoère à partir de 1920. Pour cette visite, il vous suffit de prendre contact avec son sympathique secrétaire Monsieur Flageat.
Contacts : M. Flageat - Association Pierre-Georges Latécoère - 79 avenue Marceau - 75000 Paris
Tél. : 01 47 20 94 99

 

Estaunié (Timbre poste de 1962) TDR Musée de la Poste

Le 99 e anniversaire du mot "Télécommunications"

Le 15 janvier 2003, le repas du restaurant de l'ENST (École Nationale Supérieure des Télécommunications) de la rue Barrault, a été festif en l'honneur du 99e anniversaire du mot " télécommunications ".
Rappelons que c'est Édouard Estaunié, ingénieur et écrivain, qui emploi pour la première fois le mot " télécommunications" en 1904.
Et c'est en 1907 que l'UIT (Union Internationale du Télégraphe) en défini le mot de la façon suivante :
" On entend par télécommunications toute transmission, émission ou réception de signes, de signaux, d'écrits, d'images, de sons ou de renseignements de toute nature, par fil, radio-électricité, optique ou autres systèmes électromagnétiques ".

 


Pas de chien en tournée

Depuis l'été 2000, la factrice de Saint-Jacques-sur-Darnétal (Seine-Maritime) faisait sa tournée en compagnie de Sensée, une jeune beauceronne noire. La chienne, qui ne lui appartient pas, avait pris l'habitude d'attendre son passage pour la suivre jusqu'à la fin de la tournée.
Malheureusement, des grincheux ont demandé au receveur de La Poste d'interdire la distribution du courrier à Sensée qui, à son corps défendant, énervait leur propre chien. Désormais, on n'entend plus le facteur aboyer deux fois…
Rubrique " En Bref " - Télé 7 jours

 


Ambulant vers 1900  (image colorisée d'une gravure d'un journal d'époque)

Poème : "Les Ambulants "

Jean Puig, AEX, 29/10/1952
Personnages pittoresques de la Poste
Indisciplinés, turbulents, mais bon garçons
Leur métier ils l'aiment avec passion
Pourtant la vie est rude au Wagon-Poste.

Travailleurs de la nuit, toujours prêts à l'effort,
Vexés parfois, s'ils ne font pas la " station ",
Eh oui ! Aux Ambulants, c'est une tradition,
Pourtant leur travail ils le font dans l'inconfort.
Deux nuits sur quatre, bousculés et cahotés,
Dans la poussière et les trépidations,
Au travers de la France, sur les voies ferrées,
Partageant leur vie entre leurs familles et leurs " Wagons ".

Ambulants, esprits forts, épris de liberté,
Peut-être plus que les autres savent aimer.
 



" Histoire des Routes et des Trans ports en Europe "
Des chemins de Saint-Jacques de Compostelle à l'âge d'or des diligences
de Georges Livet
Ancien élève de l'École normale supérieure de Saint-Cloud, familier des problèmes de l'histoire et de la " pratique " des routes, Georges Livet fut doyen de la Faculté des Lettres de l'Université de Strasbourg et, depuis 1986, professeur émérite de l'Université Marc Bloch (Strasbourg).
Peu de problèmes sont aussi importants - et actuels - pour comprendre l'histoire et la réalité européennes que celui des routes, liées à deux données essentielles de notre existence : l'espace et le temps. Des Romains à nos jours, les routes ont été le souci des États, des régions, des communes… - que ce soit au titre des échanges, du transport des personnes, du commerce, ou pour des raisons stratégiques et militaires. L'auteur, à partir d'une documentation peu commune, nous fait revivre cette histoire passionnante pour la période - du XIIIe au XIXe siècle - qui, avant l'ère de la vapeur, représente une unité technologique caractérisée et une ère de stabilité.
Une fresque grandiose à mille facettes qui offre à Georges Livet l'occasion de souligner l'inventivité des hommes traçant, aménageant et exploitant un réseau routier et fluvial de plus en plus important ; d'évoquer les nombreux métiers générés par le développement de ce réseau - du maréchal-ferrant au cocher et au cantonnier, de l'aubergiste au maître des Postes et au cartographe, etc. - d'analyser les enjeux politiques, économiques, religieux et humains qui n'ont cessé d'y interférer. Une imposante histoire des routes qui est aussi l'histoire d'un continent.
Trente chapitres répartis en six livres :
§ Livre I : Routes, techniques, espaces ;
§ Livre II : La route médiévale ;
§ Livre III : L'Europe de la Renaissance, Circuits anciens et hommes nouveaux ;
§ Livre IV : Les XVIIe - XVIIIe siècles et l'emprise des États. Du relais au " système " ;
§ Livre V : L'âge du roulage, de la Poste et de la diligence. La perfection d'un système. XVIIIe - début XIXe siècle ;
§ Livre VI : Vers l'Europe nouvelle. La vapeur et la révolution des tech-niques de transport. Ruptures et continuités.
608 p + 3 hors-textes dont un en couleurs - 24 cartes et illustrations en couleurs et noir et blanc - 38 €.
Contact : Presses Universitaires de Strasbourg - Palais Universitaire - 9 place de l'Université 67084 Strasbourg Cedex
Tél. : 03 88 25 97 21.


 





"La poste dans l'Oise des origines à 1904"

Ses bureaux, ses marques, ses oblitérations

La section marcophile du Groupement des Clubs Philatéliques de l'Oise présente le résultat de leurs recherches sur l'Histoire postale du département, dans un ouvrage de 240 pages en couleur, sous couverture cartonnée.
Dans cet ouvrage vous trouverez pour chaque commune :
§ la création du bureau et son évolution ;
§ les marques et timbres à date répertoriés dans leurs différentes utilisations ;
§ des illustrations (lettres et cartes postales).
Ce livre, paru en octobre 2002, est toujours disponible au prix de 40 € (+ 8 € de frais de port).
Adresser votre commande ainsi que votre règlement à l'ordre du GCPO.
Contact : Groupement des Clubs Philatéliques de l'Oise - Martine Divay - 21 rue Henri Dupriez - 60300 Aumont-en-Halatte Tél. : 03 44 53 41 69.
 


Voir le sommaire
du numéro précédent

   


Actualités



   


Accueil