Ce mois ci :
Janvier 2005
Numéro 133






Accord portant sur la contribution patronale aux activités sociales et culturelles
et leur transfert de gestion de France Télécom SA vers les comités d'établissement


Suite aux décisions prises le 30 septembre dernier, à l'occasion de son 20e anniversaire, la FNARH a entrepris des démarches auprès des organisations professionnelles. Nous avons sollicité leur appui dans l'optique d'un rattachement direct à l'entreprise, plutôt que de passer dans le giron des CE. Grâce à leur soutien unanime, l'accord qu'elles ont signé avec France Télécom, le 13 janvier 2005, prévoit précisément ce traitement exceptionnel (texte ci-dessous). D'ores et déjà, rendez-vous est pris afin d'étudier avec la DRH les conditions et modalités de notre fonctionnement futur.
Article 3.2 : Recherche historique :
L'histoire des hommes et des femmes, des techniques et des métiers des Télécommunications est préservée grâce à l'action de personnels bénévoles, en liaison étroite avec les services de France Télécom. Le résultat de leurs recherches constitue un patrimoine commun à l'entreprise et à ses salariés et retraités, mis notamment en valeur dans des musées ou à l'occasion de manifestations. De par la nature des activités de la FNARH, les partenaires sociaux unanimes décident, à titre exceptionnel, de laisser ces activités en gestion à la Direction des Ressources Humaines Groupe de l'entreprise.
 


Le colonel Bastien






La tour de Lévignac


Le colonel Georges Bastien, doyen de la FNARH, nous a quitté…


Le colonel Georges Bastien s'est éteint dimanche 23 janvier 2005, à l'âge de 94 ans. C'était un des plus anciens membres de la FNARH, au titre du télégraphe Chappe, plus exactement de la tour de Lévignac, prés de Toulouse. En tant qu'habitant, puis maire d'une commune voisine, Brax, de 1969 à 1984, il s'était passionné pour cette tour, alors en ruines, depuis les années 1970 ; il avait envisagé alors de la restaurer et, pour cela, il se battit pendant plus de vingt ans pour obtenir son classement en Monument historique, puis des financements des collectivités locales pour les travaux, ainsi que l'aide du service des Eaux et Forêts et d'une équipe de bénévoles, dont je fus. Et, le 4 juin 1993, la tour restaurée put être inaugurée. Depuis, elle a retrouvé une nouvelle vie, notamment comme lieu de visite pour les citadins voisins de Toulouse attirés par le forêt de Bouconne, dont elle constitue un " plus culturel ". Tous les premiers jeudis du mois, le colonel Bastien y était présent comme guide " stationnaire ".
Compagnon de Melvin Jones USA-Lion's club, toujours tolérant et dévoué à la cause des autres, il ne cessera de mener des actions humanitaires. Georges Bastien était officier de la Légion d'honneur et de l'Ordre national du Mérite. Ses obsèques ont eu à la fois un caractère officiel, par la présence de nombreuses personnalités et villageois, par la présence de ses nombreux amis et voisins dans la petite église. Et maintenant, de là-haut, il peut, comme son cher monument de Lévignac, " regarder fièrement passer les choses et les hommes ".
Alain Le Pestipon
Il y a deux ans, Georges Bastien avait manifesté auprès du secrétariat de la FNARH son souhait de publication du texte ci-dessous. C'est avec beaucoup de tristesse que Fnarh Info l'exauce aujourd'hui.
Ode funèbre
Dans ce cimetière de Brax, où mes cendres reposeront
Proches de Claude Chappe, rude et fier compagnon.
À côté de Celle qui aimait ce cyprès solitaire,
Et m'accompagnera dans notre sommeil de la terre.
Contre la brise qu'agite parfois un courant d'air,
Il se dresse avec un vigueur presque centenaire.
J'aime cet arbre en forme de prière,
Nous aimions sa verdeur extrême et légère.
Sa douce présence nous sera toujours chère,
Même si le soleil nous privait de sa lumière.

  Georges Bastien
 




FNARH : assemblée générale 2005
À noter sur votre agenda

Lors de sa réunion du 10 janvier 2005, le conseil d'administration de la FNARH a fixé l'assemblée générale de la fédération au mercredi 13 avril 2005. Il a également retenu le lieu qui sera, comme les années précédentes, le studio Raspail à Paris.Nous aurons l'occasion de faire le bilan de nos activités durant l'année écoulée, marquée notamment par le vingtième anniversaire de la fédération, et d'examiner en particulier les nouvelles modalités de gestion du secteur associatif historique, suite à la signature de l'accord portant sur la contribution patronale aux activités sociales et culturelles et leur transfert de gestion de FTSA vers les comités d'établissement.
Comme chaque année, les invitations individuelles seront envoyées, avec l'ordre du jour et tous les documents requis statutairement, dans les meilleurs délais.
 



Navire câblier

Vu à la télévision :
Le fabuleux destin des inventions : le télégraphe transatlantique


En 1857, à New York, Cyrus Field, un jeune industriel fortuné, se voit proposer d'investir dans une liaison télégraphique entre Terre-Neuve et New York. Intéressé par le projet, il se montre encore plus audacieux en envisageant de relier l'Europe à l'Amérique par un câble télégraphique sous-marin. Un pari complètement fou pour l'époque. Malgré les obstacles techniques et financiers, Cyrus Field ne désarme pas. Il s'entoure de grands scientifiques - Morse, Faraday -, affrète des navires, et, en 1866, le Great Eastern débute sa mission : déposer 8 000 tonnes de câbles au fond de l'océan. Les deux continents resteront en service pendant plus d'un siècle. Aujourd'hui encore, des milliers de kilomètres de fibres optiques parcourent le fond des océans.
Ce reportage est le quatrième volet d'une excellente série documentaire d'Axel Engstfeld (Allemagne 2002), diffusé sur la chaîne Arté, le 29 janvier 2005.
Télérama n°2872, du 26 janvier 2005

 




Wagon exposition du Musée

 

Le tri sur un bateau

Association du musée postal des anciens ambulants de Toulouse

Du 14 au 30 janvier 2005 : exposition " Mission Latécoère en Amérique du Sud "


Au moment où l'A380 d'Airbus sort de son hangar, le Musée postal des anciens ambulants de Toulouse a voulu commémorer un épisode très particulier de l'aventure aéronautique française. C'était il y a 80 ans, le 14 janvier 1925 ! Une mission aérienne française, composée de trois avions Bréguet 14, s'envolait de Rio pour Buenos Aires. Pour évoquer cet événement, le musée présente du 14 au 30 janvier 2005, dans un de ses cinq wagons, une rétrospective de cette expédition des pionniers de l'aviation postale, tous les jours de 14 heures à 17 heures (visites gratuites).
Cette exposition présente des photographies prises sur place de janvier à mars 1925, et certains documents rares, qui retracent quelques aspects de la vie des premiers aventuriers qui réussissent dans la tâche périlleuse imposée par P.-G. Latécoère. Leurs succès et leur gloire leur seront, hélas, bien vite confisqués par d'autres qui vinrent bien après eux. Au-delà des légendes, des polémiques et des erreurs, cette exposition veut rendre un hommage particulier à ceux qui furent les véritables pionniers d'une entreprise, à première vue, irréalisable, ceux que l'on appelle les " hommes de l'ombre et de l'oubli ". Le 1er avion (BR 307.F.AGBX) est composé du pilote M. Vachet et du mécanicien M. Gauthier ; le 2e avion (BR 305.F.AGBX), de MM. Hamm et Chevalier ; le 3e avion (BR 149.F.AECT), de MM. Lafay et Estival.
Jusqu'en février 2005 : exposition " La Poste maritime "

Une exposition originale sur La Poste maritime est proposée par le l'Association du musée postal des anciens ambulants de Toulouse.
Vous pourrez y découvrir :
§ des correspondances " purifiées " en provenance de pays où se sont propagées des épidémies ;
§ aux métiers postaux à bord des paquebots ;
§ les avions embarqués et catapultés avant l'arrivée au port, afin de faire gagner quelques heures au courrier, etc.
Cette exposition permet de revivre une épopée riche en grandes et petites histoires.
À ne pas manquer. Visites guidées et gratuites sur rendez-vous.

Contact :
Michel Padilla, président : 06 74 55 14 19 ou 05 61 58 22 53
 

 

 


Armorhistel
L'espace Ferrié est ouvert !


Le 19 novembre 2004, un pas important a été franchi avec l'inauguration officielle du Musée des Transmissions, en présence de représentants du ministère de la Défense et des autres contributeurs financiers du projet. Pour leur part, Armohistel était représentée par son président, Guy Pichon, et la FNARH par Yves Lecouturier.
L'association fait partie du Conseil scientifique du Musée des Transmissions et, à ce titre, a participé à la définition même du projet et pris en charge la réalisation de certains modules du musée. Elle a bien évidemment cherché dans ses réserves de quoi alimenter l'illustration des messages et rappels historiques de l'exposition permanente.

Contact :
Guy Pichon, président, Tél. 02 99 55 71 10 et Courriel : guy-pichon@wanadoo.fr

 

 

 

 



Lorhistel - 3e colloque historique :
" La Poste aux chevaux et les stations de télégraphie aérienne en Lorraine "
9 et 10 mars 2005, Maxéville


Avec Lorhistel, entrez dans l'histoire des postes et des télécommunications en Lorraine !
Ce 3e colloque historique organisé par l'association à l'occasion de ses 25 ans, vous propose plusieurs thèmes à votre choix :
§ " Les relais de la Poste aux chevaux en Lorraine " ;
§ " Les stations de la ligne de télégraphie aérienne Paris - Strasbourg " ;
§ " Les femmes, les hommes des postes et télécommunications " ;
§ " Les techniques " ;
§ " Les métiers " ; etc.
Son président vous invite à vous inscrire dès que possible, et à vous lancer à corps perdu dans la préparation de votre communication, d'autant plus que l'inscription est gratuite !

Contact :
Lorhistel, 11 rue Maurice Barrès , 54000 Nancy
Tél./Fax : 03 83 21 65 12 Courriel : lorhistel@voila.fr
 

 

 


Association des amis du musée du facteur rural de Prissac
Ouverture du site internet


Nous avons le plaisir de vous informer que l'Association des amis du musée du facteur rural de Prissac vient de créer un site internet consacré au Musée du facteur rural de Prissac, site appelé à évoluer.

Site : http://perso.wanadoo.fr/musee-facteur-prissac/

Contact :

Jacques Faure, président, Route de Bélabre, 36370 Prissac
Tél.: 02 54 37 13 89
Courriel : jackyfaure@voila.fr

 

 

 



IHS CGT PTT : Colloque et Edition


Appel à communication : colloque " La bataille des techniciens des PTT de 1969 à 1971 "
Novembre 2005

À la fin du mois de novembre 2005, l'Institut d'histoire sociale CGT PTT organise à Marseille un colloque sur " La bataille des techniciens des PTT de 1969 à 1971 ", marquée notamment par neuf grèves unitaires CGT-CFDT-FNT de 24 heures.
Il sollicite tous ceux qui seraient en possession de photos, d'articles de presse, de tracts syndicaux pour qu'ils les transmettent à l'IHS, étant entendu que ces documents seront renvoyés à leur propriétaire.
D'autre part, souhaitant que ce colloque soit le plus large possible et ouvert à l'extérieur de la CGT, il fait appel à des contributions de tous ceux qui ont participé à cette bataille. Enfin, si un chercheur, un étudiant souhaite travailler sur le sujet, il sera le bienvenu. L'IHS possède des fonds d'archives. Son exposé pourrait être présenté comme le support au débat.
 


La grande secousse

Les travaux in extenso du colloque de Lyon, le 7 juin 2004, s'attachent à donner les premières réponses et à donner envie d'en savoir plus sur des questions telles que : quelles ont été les qualités de cette grève ? Ses limites ? Ses rapports ? A-t-elle pesé sur les dernières années du siècle ? Peut-elle éclairer les luttes actuelles ?
Pour agrémenter cet ouvrage, 84 témoignages et souvenirs sur la grève venant des régions, des départements, des différents services Poste et Télécom. Des dizaines de photos où de nombreux grévistes se reconnaîtront.
Des annexes :
§ " Jour après jour, le déroulement de la grève " ;
§ " La lettre CGT-CFDT au ministre du 24 octobre " ;
§ " Le relevé des propositions " ;
§ " Les chansons dans les manifestations " ;
§ " Des exemples de solidarité pécuniaire " ;
§ " Une étude sur les adhésions pendant la grève " ;
§ " Le résultat des élections aux CAP 1974-1977 " ;
§ " La liste des archives sur la grève " ; etc.
Un ouvrage indispensable pour celles et ceux qui souhaitent se rappeler de bons souvenirs ou en savoir plus sur cette grève. C'est également un outil pour tout chercheur souhaitant travailler sur l'histoire de cette grève qui n'a pas encore révélé toutes ses facettes.
La grande secousse est à commander dès maintenant !
Chèque à établir à l'ordre de l'IHS CGT PTT, CCP Paris 20 625 80 R.

Contact :
Serge Lottier, président, IHS CGT PTT, Case 545 , 263 rue de Paris , 93515 Montreuil Cedex
Tél. 01 48 18 54 57

 

 

Voir la table des
anciens numéros
Voir le numéro
précédent
   


Actualités




   


Accueil