6e Journées d'étude sur la télégraphie Chappe

12 et 13 mai 2016, Sainte-Montaine (Cher)

Des Journées d'études passionnantes

C'est au centre Azureva de Sainte-Montaine, qu'avaient lieux les 6e journées d'étude Chappe du 12 au 15 mai 2016.
Si le soleil n'était pas au rendez-vous, les communications furent très enrichissantes : c'est ainsi que l'on put découvrir les directions temporaires de la ligne de Lyon ; l'étude de la restitution en 3D de la station d'Ecouen ; Jean Le Floch, inspecteur de la division de Brest, qui étant décédé en cours d'inspection, nous permet d'avoir l'inventaire des objets d'un inspecteur du télégraphe ; que la station de Neyrac n'a jamais excitée, que sa prétendu existence est due à un lapsus calami (erreur de date d'inscription du télégraphiste électrique) ; les moulins-télégraphes sur la ligne clandestine d'Angoulême, qui servir à boursicoter frauduleusement (sans doute fait de la famille Rothschildl) ; de partir à la découverte de la tour fantôme de Bourgougnane ; de découvrir le père Chérubin, " jésuite inventeur " ; d'avoir des précisions sur les appareils à cadran (fruit des recherches de Michel Olivier) ; de partir en Espagne découvrir les tours de communication avant le télégraphe ; de partir en Savoie exhumer les ruines du poste de la Turra de Termignon et de découvrir sur pied le poste de Pré Vaillant. Un certain Ernest Caplan, alias Stéphanie, mis à l'honneur Alfred Jamaud, chappiste de la première heure.
La communication sur l'aire du télégraphe, réserva une surprise, si ce dernier n'était qu'au service de la chasse à courre, le lendemain contact fut pris, lors d'un arrêt aménagé sur le chemin de Baccon, avec le fils du propriétaire actuel, Jean Michel Boubault va poursuivre l'enquête.



Les participants devant la salle sur pilotis.


Alfred Jamaux.
C'est sous un soleil enfin au rendez-vous que l'association accueillante de Baccon Patrimoine nous permis de découvrir sa tour, son exposition permanente et une exposition spécialement préparée pour nous, qui ravirent l'ensemble des congressistes.

Jean-Paul Biesse, président de l'Association Baccon Patrimoine, accueille les congressistes.



Les échanges avec Madame le Maire et les habitants se poursuivirent autour d'un verre de la cuvée Chappe et se conclurent avec la surprise d'une pièce montée d'une tour Chappe.


Photo J.-F. Liandier.
Rendez-vous fut pris pour 2018 en Savoie, où l'Association d'Histoire, d'Archéologie et du Patrimoine de Sollières-Sardières nous accueillera. Une surprise sera peut-être au rendez-vous avec une communication entre trois stations Chappe…